visu créatrice, faire place nette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

visu créatrice, faire place nette

Message  Daphné le Mer 29 Oct - 1:53

FAIRE PLACE NETTE (Techniques de visualisation créatrice, S.Gawain)
Dans votre apprentissage de la visualisation créatrice, il se peut que vous rencontriez des blocages intérieurs qui vous retardent dans la recherche de votre intérêt supérieur.
Un « blocage » est un point où l'énergie ne circule pas librement ou bien stagne. Ces blocages sont dus à l'origine, à des émotions ou à une crainte réprimées, un sentiment de culpabilité, de la colère (ressentiment) qui poussent la personne à se raidir et à se fermer aux niveaux spirituel, mental et même physique.
Lorsqu'on est confronté à un blocage, à quelque niveau que ce soit, il faut rétablir la circulation de l'énergie immobilisée dans cette région. Voici les points clés de ce travail :


  • Acceptation mentale et émotionnelle (ce qui se traduit à un niveau physique par la relaxation et le relâchement)
  • Observation claire qui permet de comprendre la causse profonde du problème -qui est toujours une attitude ou un point de vue restrictif.

Donc lorsque nous travaillons dans une zone de la conscience où il y a un blocage, nous devons d'abord faire l'expérience, dans la mesure du possible, et avec une attitude d'amour et d'acceptation, de l'émotion que nous avons enfermée dans cette zone.
Ainsi, l'énergie bloquée se déplace et l'on peut observer les attitudes ou les concepts négatifs sous-jacents responsables du problème.
Une fois qu'on les a vus très clairement, on peut alors les laisser se dissoudre d'eux-mêmes.
D'une façon assez étonnante, on dirait que c'est le processus même par lequel on précise les concepts restrictifs et accepte les sentiments qui l'entourent qui agit de façon magique : la difficulté se résorbe presque inévitablement pour finalement disparaître une fois que l'on s'est compris et accepté. Et c'est bien plus simple encore que vous ne pourriez l'imaginer.

Le truc consiste à s'aimer soi-même et à accepter, avec compassion, que l'on puisse avoir un tel point de vue, tout en réalisant clairement que l'on est disposé à s'en défaire parce qu'il est limitatif, destructif, source d'échec, et parce qu'il n'est pas vrai.
Voici quelques préjugés communs parmi les plus fréquents et les plus pénibles :


  • Je ne suis pas comme il faut... quelque chose ne va pas en moi... je ne mérite pas que l'on s'intéresse à moi.
  • J'ai accompli de mauvaises actions (ou une mauvaise action) dans ma vie et donc je mérite de souffrir (d'être puni).
  • Les gens (y compris moi-même) sont fondamentalement mauvais, égoïstes, cruels,stupides, indignes de confiance, insensés, etc.
  • On est toujours en danger dans ce monde.
  • Il n'y a pas assez... (d'amour, d'argent, de bonnes choses) pour tous, donc : Je dois me battre pour obtenir ma part du gateau
    ou
  • C'est sans espoir, je n'en aurais jamais assez
    ou
  • Si je possède beaucoup, cela prive forcément quelqu'un d'autre.
  • La vie est souffrance, douleur, dur labeur... Le bon temps n'y a pas sa place
  • L'amour est dangereux... Je pourrais faire du mal à quelqu'un.
  • L'argent est la source de tous le maux, l'argent corrompt.
  • Le monde ne tourne pas rond, il en sera toujours ainsi, d'ailleurs ça n'arrête pas d'empirer.
  • Je ne suis pas maître de mon destin... je n'ai aucun moyen pour changer la vie ou le monde.

En lisant ces idées négatives, voyez si certaines d'entre elles ne correspondent pas à quelque postulat plus ou moins inconscient de votre propre système de valeurs ou de votre structure émotionnelle.
Bien que ces points de vue négatifs sur la vie puissent sembler déprimants lorsqu'on les lit d'une seule traite, ils sont néanmoins partagés par chacun d'entre nous à un degré ou à un autre. Si nous en étions libérés, nous serions tous des êtres pleinement réalisés, car seul notre degré d'acceptation de telles idées mesure ce qui nous sépare de la réalisation de notre nature divine.
Il n'est pas étonnant que nous ayons introduit ces concepts dans notre sens de la réalité, car il s'agit là d'idées extrêmement répandues dans notre monde contemporain. En fait, elles le gouvernent mais, heureusement, la situation est en train d'évoluer très vite.
Ce qu'il faut bien comprendre, c'est qu'il s'agit là de croyances, sans aucune réalité objective propre. Ce qui leur donne l'apparence de la vérité, c'est qu'autour de nous la plupart des humains y croient et se comportent en conséquence.
La chose la plus efficace que vous puissiez faire pour changer le monde (et c'est vraiment très efficace), c'est de changer vos propres conceptions au sujet de la vie, des gens, de la réalité, pour les rendre plus positives... et bien sûr d'agir en conséquence.

_________________

Daphné

Féminin
Nombre de messages : 56
Age : 50
Date d'inscription : 27/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum